Libye: les détenteurs de Seif al-Islam Kadhafi retardent son transfert en raison d'impayés

28 mai 2012 à 13h58 par La rédaction


TRIPOLI (AFP) - (AFP)

Des ex-rebelles qui détiennent Seif al-Islam, fils du défunt leader libyen Mouammar Kadhafi, retardent son transfert à Tripoli car ils n'ont pas obtenu leurs salaires, a affirmé lundi le représentant de la Libye auprès de la Cour pénale internationale (CPI).

"Le manquement du Conseil national de transition (CNT, au pouvoir) à sa promesse de payer les salaires des thowars (révolutionnaires) de Zenten pour six mois de travail, pour un montant qui ne dépasse pas 1,7 million de dinars (1, 36 million de dollars), a amené les thowars de Zenten à renoncer au transfert de Seif al-Islam vers sa prison à Tripoli", a déclaré à l'AFP Ahmed Jehani.

M. Jehani a exclu que ce "montant représenterait une contrepartie au transfert de Seif al-Islam"."C'es une demande normale.Ce sont des salaires des thowars pour leur travail durant les derniers mois", a-t-il ajouté.

"Dans un premier temps, le CNT avait dit qu'il était prêt à payer cette somme.Mais quand l'échéance est venue, il a manqué à ses engagements et a dit +il n'est possible de payer que la moitié de la somme+", a rapporté M. Jehani.

Seif Al-Islam, 39 ans, fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI pour des crimes contre l'humanité commis à partir du 15 février 2011 pendant la répression de la révolte populaire devenue conflit armé.

Il est détenu à Zenten, à 180 km au sud-ouest de Tripoli par des ex-rebelles de la ville qui l'ont arrêté le 19 novembre 2011 dans le sud libyen.