Libye: les pro-CNT dans les bastions kadhafistes de Bani Walid et de Syrte

Par La rédaction

SYRTE (Libye) (AFP) - (AFP)

Le Conseil national de transition (CNT) a annoncé que ses forces étaient entrées vendredi à Bani Walid, à 170 km au sud-est de Tripoli, tandis que des combattants pro-CNT ont assuré avoir pris le contrôle de la moitié de Syrte, l'autre grand bastion pro-Kadhafi en Libye.

"Les révolutionnaires sont entrés dans Bani Walid", a déclaré à l'AFP Mahmoud Chammam, porte-parole du CNT, qui a dit ne pas disposer de plus de détails, assurant cependant que "la situation sera réglée ce soir".

En début d'après-midi, des combats se déroulaient sur le marché de la ville, selon un photographe de l'AFP sur place.

Jeudi soir, les forces du CNT étaient entrées à Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli, dans la région natale du "Guide" libyen toujours en fuite.

Vendredi, l'assaut se poursuivait dans la ville méditerranéenne avec notamment de lourds combats autour de l'aéroport de la ville.

Plusieurs dizaines de pick-up lourdement armés et trois chars des renforts pro-CNT venus de l'ouest étaient auparavant entrés à Syrte.

"Les révolutionnaires contrôlent déjà la moitié de Syrte et si Dieu le veut nous allons prendre la seconde moitié aujourd'hui", a déclaré Ibrahim Sweyib, un combattant du CNT.

 "Il y a encore de violents combats à l'aéroport", selon Abdessalam al-Ahmar, un combattant.

"Les révolutionnaires ont avancé hier (jeudi) à l'intérieur de Syrte pour évaluer la résistance.Aujourd'hui les kadhafistes utilisent plus d'armes lourdes qu'hier", a expliqué Abdelbasset Jari, membre d'une brigade de Misrata.

Plus tôt, les forces pro-CNT avaient indiqué avoir essuyé de lourdes pertes dans la bataille pour le contrôle de Syrte avec au moins 11 morts et 34 blessés.

Selon le Conseil militaire de Misrata, ses combattants avaient lancé jeudi l'assaut sur trois fronts contre Syrte, un des derniers bastions du colonel Kadhafi.

 Le Conseil a ensuite affirmé que "les révolutionnaires de Misrata avaient atteint le centre-ville de Syrte", "contrôlaient désormais les entrées à la ville et commençaient à passer au peigne fin" le secteur pour débusquer les pro-Kadhafi.

Jeudi soir, Moussa Ibrahim, porte-parole du dirigeant déchu, a assuré que les forces pro-Kadhafi étaient "très bien préparées" et déterminées à "résister jusqu'à la victoire".

"Nous poursuivons notre résistance jusqu'à la victoire, la récupération de la Libye et sa libération totale de ce projet de colonisation.La bataille est loin d'être finie, nous avons toujours la capacité de résister et de vaincre", a-t-il dit lors d'une intervention par téléphone sur la chaîne Arraï basée en Syrie et qui diffuse régulièrement des messages de Mouammar Kadhafi.

"Il y aura des attaques de l'Otan sur les villes qui résistent, Syrte, Bani Walid et Sebha, (...) sur plusieurs fronts et plusieurs axes, mais nous nous sommes très bien préparés sur ces axes et nous allons repousser cette agression", a-t-il promis.