Libye: les rebelles tentent de repousser les pro-Kadhafi près de Goualich

Par La rédaction

GOUALICH (Libye) (AFP) - (AFP)

Les rebelles libyens tentaient lundi de repousser les forces loyales au dirigeant Mouammar Kadhafi près de Goualich, hameau à centaine de km au sud de Tripoli tombé la semaine dernière aux mains des insurgés, ont affirmé ces derniers à une journaliste de l'AFP.

"Il y a une bataille dans la montagne de Zarat, près de Keklah (15 km au nord de Goualich)", a affirmé Waël Brachen, commandant d'une petit groupe de rebelles à Goualich.

"Depuis deux heures du matin, les forces de Kadhafi frappent à intermittences avec des lance-roquettes Grad et des canons anti-tank calibre 106", a-t-il indiqué, précisant que "les combats avaient commencé à 05H00 du matin, lorsque les rebelles ont lancé l'attaque".

Selon lui, les frappes ont visé aussi une route reliant Keklah à Al Assabaa, à 17 km de Goualich, que les forces de Kadhafi tentent de reprendre.

Les rebelles ont pris mercredi Goualich et promis que le prochain objectif serait Al-Assabaa, d'où ils entendent avancer vers Gharyane, 20 km plus loin, dernière grande ville au sud de Tripoli.

Par ailleurs, le président du centre pour les médias de Keklah, Redouane al-Qadi a affirmé à l'AFP que dimanche en fin d'après-midi, de "petits combats" ont opposé les deux camps près de Goualich, sans faire de victimes.

Pendant près de quatre heures, les forces du colonel Kadhafi ont utilisé des roquettes et des armes anti-aériennes Chelqa montées sur des blindées (23,4 de calibre) ainsi que des batteries anti aériennes (14,5).Les rebelles ont quant à eux utilisé des mitrailleuses (14,5) et des roquettes RPG.

Après plusieurs semaines d'enlisement du conflit, les insurgés ont déclenché mercredi à partir des montagnes de Nefoussa (sud de Tripoli) une offensive dans l'ouest de la Libye, s'emparant de Goualich.

Ils sont parallèlement passés à l'attaque sur la côte, progressant vers le centre-ville de Zliten, à 150 km à l'est de Tripoli.