Libye: nouveau message sonore de Kadhafi qui fustige les "mensonges" sur sa fuite

Par La rédaction

NICOSIE (AFP) - (AFP)

Mouammar Kadhafi, l'ex-homme fort libyen en fuite, a fustigé jeudi "la guerre psychologique et les mensonges" à propos des spéculations sur son éventuelle fuite au Niger voisin, dans un message sonore diffusé par la chaîne de télévision Arrai, basée à Damas.

"Il ne leur reste plus que la guerre psychologique et les mensonges.Ils ont dit dernièrement qu'on a vu Kadhafi dans un convoi vers le Niger", a déclaré Mouammar Kadhafi dans son premier message depuis plusieur jours, avant d'ironiser: "Combien de convois de contrebandiers, de marchandises et de gens entrent dans le désert chaque jour vers le Soudan, le Tchad, le Mali ou l'Algérie.Comme si c'était la première fois qu'un convoi traverse vers le Niger !".

S'adressant aux Libyens, l'ancien homme fort du pays a ajouté: "Ils veulent affaiblir votre moral, ne vous occupez pas de cet ennemi faible et ignoble".

Il a assuré que "l'OTAN va être vaincu", car "ses capacités matérielles ne lui permettent pas de continuer" à intervenir. "Nous sommes prêts à Tripoli et partout à intensifier les attaques contre les rats et les mercenaires, qui sont une bande de chiens", a encore lancé Mouammar Kadhafi, dont . Le passage lundi d'un important convoi de véhicules civils et militaires venant de Libye à Agadez, une ville au nord du Niger, a alimenté les spéculations sur une fuite de Mouammar Kadhafi, avant une série de démentis.

Depuis l'entrée des insurgés dans sa résidence de Bab al-Aziziya à Tripoli le 23 août, l'ex-leader est intervenu à plusieurs reprises pour appeler ses partisans "à la résistance" par l'intermédiaire de messages audio diffusés par Arrai.

Les dernières images de lui remontent au 12 juin.

Arrai est une chaîne de télévision devenue célèbre pour être l'unique media à dorénavant recevoir des messages de Mouammar Kadhafi. Son patron, l'ancien député sunnite irakien Michane al-Joubouri, installé à Damas, assure détester les dictateurs mais estime que l'ex-dirigeant libyen incarne la résistance contre l'occupation étrangère de son pays.