Libye: Paris débloque 290 millions d'euros au profit du CNT

Par La rédaction

ABOU DHABI (AFP)

 La France a décidé de débloquer au profit du Conseil national de transition (CNT), représentant les rebelles libyens, environ 290 millions d'euros qui appartenaient à la Banque centrale libyenne, a annoncé jeudi à Abou Dhabi le ministre français des Affaires étrangères.

Cette "aide de 290 millions environ c'est de l'argent qui appartient à la Banque centrale libyenne mais nous avons reconnu que cet argent appartient au CNT", a déclaré M. Alain Juppé à des journalistes.

"C'est une aide à des fins humanitaires.Il s'agit de faciliter les conditions de vie des populations dans les villes sous contrôle du CNT", a-t-il ajouté.

Peu auparavant, le vice-président du CNT Abdel Hafidh Ghoga a annoncé que la France avait promis une aide de 290 millions d'euros.

Il a affirmé que le fonds international d'aide financière aux rebelles était désormais "opérationnel"."Le mécanisme financier intérimaire est devenu opérationnel dès ce jour", a-t-il déclaré, en marge de la réunion à Abou Dhabi du Groupe de contact sur la Libye.

L'Italie va fournir une aide directe de 300 à 400 millions d'euros aux rebelles libyens, sous forme de prêts et de carburants, a annoncé le porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, Maurizio Massari.

Pour sa part, le Koweït a indiqué qu'il allait débloquer une aide de 180 millions de dollars (124 millions d'euros) pour la verser directement sur le nouveau fonds, a déclaré son ministre des Affaires étrangères, cheikh Mohammad Sabah al-Salem Al-Sabah.

 L'aide koweïtienne avait été annoncée fin avril à l'occasion d'une visite dans l'émirat de Moustapha Abdeljalil, président du CNT.