Libye: violents combats dans l'Ouest, la rébellion reprend Goualich (AFP)

Par La rédaction

GOUALICH (Libye) (AFP) - (AFP)

 Des violents combats avaient lieu mercredi soir à une centaine de km au sud de Tripoli, dans une région montagneuse où des centaines de rebelles pourchassaient les troupes loyalistes après avoir repoussé leur contre-offensive sur le hameau de Goualich.

Arrivés par centaines en fin d'après-midi des villages voisins du Djebel Nefoussa, les insurgés ont repris cette localité -qui avait été sous contrôle des troupes de Mouammar Kadhafi quelques heures- au prix d'affrontements intenses, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Euphoriques, les rebelles ont ensuite pris la direction, à pieds ou en voitures, du village voisin d'Al-Assaba, tenu par le régime, en traquant les pro-Kadhafi qui répondaient à coups de roquettes Grad.

Des tirs soutenus accompagnaient ainsi la contre-offensive des rebelles qui avançaient colline par colline, selon l'AFP.

Situé à 17 km de Goualich, et au nord de Yefren, Al-Assaba est la dernière ville avant Gharyane, verrou stratégique menant à Tripoli, la capitale libyenne bastion de Mouammar Kadhafi.

Peu après avoir chassé les derniers soldats gouvernementaux de Goualich, la colonne de rebelles se trouvait déjà à au moins 3 km au nord de ce hameau, a constaté le journaliste de l'AFP sur place.

Les troupes pro-Kadhafi avaient réussi à avancer plus tôt mercredi matin à Goualich et étaient parvenus à en contrôler la majeure partie.

Mais des centaines de rebelles sont arrivés par petits groupes des villages de la région, notamment de leur enclave de Kekla, à 15 km plus au nord, et ont attaqué les pro-Kadhafi de tous les côtés, entraînant le repli précipité des soldats du régime.