Lutte contre Boko Haram: rencontre de chefs d'Etats au Tchad jeudi

Par AFP

AFRICA RADIO

Les chefs d'Etat de trois pays membres de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT), engagés dans la lutte contre les jihadidstes du groupe Boko Haram dans la zone, se rencontreront jeudi au Tchad, a appris mercredi l'AFP auprès de la présidence tchadienne.

Les présidents Muhammadu Buhari du Nigeria et Mahamadou Issoufou du Niger sont attendus à N'Djamena où ils retrouveront leur homologue tchadien Idriss Déby pour un mini-sommet "à huis clos", à l'issue duquel un communiqué devrait être publié, selon la présidence.Les armées du Tchad, du Niger et du Nigeria, mais aussi du Cameroun, opèrent dans la zone du lac Tchad au sein de la Force mixte multinationale (FMM) dans la lutte contre Boko Haram, groupe armé originaire du Nigeria."Le regain d'activité des éléments de Boko Haram au Nigeria et au Niger ces derniers jours préoccupent les chefs d'Etats qui doivent décider d'une action rigoureuse à mettre en place", selon une source diplomatique tchadienne.Depuis juillet, l'AFP a recensé au moins 17 attaques contre des bases militaires, quasiment toutes situées dans la région du pourtour du lac Tchad. Au moins 44 soldats ont été tués mi-novembre à Metele, dans le nord-est du Nigeria, selon des sources sécuritaires nigérianes, apportant un démenti aux affirmations des autorités d'Abuja selon lesquelles les combattants de Boko Haram sont "techniquement vaincus".La branche qui a prêté allégeance au groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué la mort de 118 soldats au cours d'une série d'attaques perpétrées entre le 15 et le 21 novembre dans la région du lac Tchad, particulièrement au Nigeria, foyer de l'insurrection.Plus de 27.000 personnes ont perdu la vie depuis le début de l'insurrection jihadiste en 2009 et 1,8 million de personnes ne peuvent toujours pas regagner leurs foyers.