Lycéennes enlevées: une équipe d'experts français est arrivée au Nigeria

10 mai 2014 à 17h12 par La rédaction


Paris (AFP)

Une équipe d'experts français spécialisés dans le renseignement "humain et technique" est arrivée samedi au Nigeria pour participer aux recherches des plus de 200 lycéennes enlevées par la secte islamiste Boko Haram, a indiqué l'Elysée.

"La mission française d'experts, spécialistes du renseignement humain et technique, ainsi que de l'observation et de l'analyse d'images est arrivée au Nigeria aujourd'hui (samedi), a indiqué à l'AFP l'entourage de François Hollande.

"Si besoin elle sera renforcée", a-t-on précisé de même source.

Selon l'Elysée, "cette mobilisation d'experts français, pointus dans ces domaines, répond à la demande faite par le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, lors de son échange téléphonique avec le président de la République le 7 mai".

François Hollande avait alors assuré que la France allait renforcer son aide au Nigeria pour lutter contre les exactions de la secte islamiste.Il avait fait part de "sa volonté d'intensifier la coopération avec le Nigeria en matière de renseignement, en y associant les pays de la région, pour que ce groupe terroriste ne puisse plus mener de telles actions".

Boko Haram avait attaqué un lycée de Chibok, dans le nord-est du Nigeria, et enlevé 276 adolescentes, dont 223 sont toujours captives, selon la police.

Après une relative indifférence initiale des autorités et à l'étranger, la mobilisation des familles et la revendication lundi dernier du chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, qui en a fait des "esclaves" et veut les "vendre", ont fini par susciter l'émotion et la solidarité internationales.

Des experts américains et britanniques sont déjà arrivés dans le pays pour participer aux recherches.La Chine a aussi proposé de partager les informations recueillies par ses services de renseignements et ses satellites.