Madagascar: Bernard Tapie, en visite, "bluffé" par Rajoelina

Par La rédaction

ANTANANARIVO (AFP)

L'ex-homme d'affaires français Bernard Tapie s'est dit "bluffé" par l'homme fort de Madagascar Andry Rajoelina, à l'occasion d'un déplacement à Antananarivo pour y lancer un projet "d'école de formation" aux métiers du commerce.

"Je ne le connaissais pas, j'ai été bluffé.J'ai trouvé qu'il avait beaucoup de maturité et de clairvoyance", a déclaré lors d'une conférence de presse mercredi soir M. Tapie au sujet de M. Rajoelina, dont l'arrivée au pouvoir en mars 2009 avec le soutien de l'armée a été condamnée par la communauté internationale, dont la France.

Madagascar est plongée dans une grave crise politique depuis mars 2009 et le renversement de l'ex-président Marc Ravalomanana par M. Rajoelina, ex-DJ et alors maire d'Antananarivo.

La présence de M. Tapie a suscité de nombreuses spéculations, notamment sur ses éventuelles motivations politiques ou économiques.

"Je souhaitais qu'il n'y ait pas d'ambiguïté", a-t-il commenté à ce propos.Arrivé dimanche soir à Madagascar en avion privé, il a indiqué être venu dans la Grande île pour lancer un projet d'"école de formation" aux métiers du commerce et souhaite l'ouvrir en septembre prochain, pour 50 étudiants.

M. Tapie a rencontré au moins deux fois Andry Rajoelina, 36 ans, depuis le début de son séjour.

"Si le processus qui est engagé amène votre pays à procéder à des élections (...), je crois que vous aurez avec lui et son équipe, si c'est lui qui gagne, quelques années où on va entendre parler en bien de Madagascar", a estimé M. Tapie pour qui "un président jeune dans une nation jeune, c'est pas mal".

"Je ne vais pas travailler pour le président de la République, mais pour une nation qui est jeune et enthousiaste", a souligné M. Tapie.