Madagascar: les critiques de l'ambassadeur de France irritent les autorités

17 mars 2015 à 10h44 par La rédaction

Antananarivo (AFP)

Le président Hery Rajaonarimampianina s'est irrité des critiques de l'actuel ambassadeur de France à Madagascar, François Goldblatt, après des remarques du diplomate sur son compte Twitter, selon le site de la présidence consulté mardi.

"Nous avons notre souveraineté et un ambassadeur malgache ne se permettrait pas de critiquer une décision de cet ordre du gouvernement français", a déclaré M. Rajaonarimampianina, avant d'embarquer pour la France où il doit prendre livraison d'un avion neuf pour la compagnie Air Madagascar. 

Il faisait allusion à la décision la semaine dernière de son gouvernement de limoger le directeur du Trésor public Orlando Robimanana, très apprécié à l'étranger et par son personnel, qui s'était mis en grève pour empêcher le ministre de tutelle de M. Robimanana de ponctionner 13.000 euros pour alimenter un fonds controversé. 

"Limogeage du directeur général du Trésor: un très mauvais signal pour les bailleurs de fonds quant aux orientations futures de l'exécutif", avait commenté sur Twitter l'ambassadeur François Goldblatt.

"Limogeage du directeur général du Trésor: doit-on y voir un refus d'entendre les appels des bailleurs de fonds à une meilleure gouvernance?", avait-il ajouté.

"L'expression est libre mais il est du devoir de tous de penser à l'intérêt général.(...) Nous avons discuté avec les partenaires techniques et financiers et il n'est nullement question de répercussion sur les financements de la communauté internationale", a rétorqué le président malgache, selon le site de la présidence.

Ce n'est pas la première fois que l'ambassadeur français, en poste depuis fin 2013, a la dent dure avec les autorités malgaches. 

En février, après l'enlèvement d'un collégien à la double nationalité franco-malgache à Tuléar (sud-ouest), libéré ensuite, il avait appelé à la fin des "campagnes systématiques d'enlèvement de ressortissants français".