Madagascar: prise de fonctions d'un nouveau Premier ministre de consensus

2 novembre 2011 à 17h18 par La rédaction

ANTANANARIVO (AFP) - (AFP)

Omer Beriziky a pris mercredi ses fonctions de nouveau Premier ministre "de consensus" de Madagascar, une étape dans un processus destiné à amener le pays vers la tenue d'élections générales après trois ans de crise politique.

"La cérémonie de ce jour marque une étape cruciale dans le difficile processus de mise en oeuvre de la feuille de route, processus qui doit déboucher sur le retour de notre pays dans la normalité constitutionnelle", a déclaré Omer Beriziky.

M. Bereziky a effectué la passation de pouvoir avec son prédécesseur, le général Camille Vital, en présence de plusieurs diplomates mais sans les représentants du président évincé Marc Ravalomanana, a constaté l'AFP.

Il avait été choisi vendredi par le président de la transition Andry Rajoelina, à l'issue d'un processus où tous les partis signataires de la feuille de route de sortie de crise, entérinée en septembre et validée par la communauté internationale, avaient présenté des candidats au poste.

"Je lance un vibrant appel à mes raiamendreny ("sages"), frères, soeurs et amis des mouvances Ratsiraka, Ravalomanana et autres pour qu'ils intègrent ou réintègrent le processus en cours", a-t-il exhorté.

Parmi les parties prenantes des négociations de sortie de crise, la mouvance de l'ancien président Didier Ratsiraka est la seule à ne pas avoir signé le document.

Les représentants de la mouvance de Marc Ravalomanana, l'ancien président en exil en Afrique du Sud depuis son éviction en mars 2009 au profit d'Andry Raejolina, avaient quant à eux quitté la cérémonie de désignation du nouveau Premier ministre, vendredi, à l'énoncé du nom de M. Beriziky et ils n'ont pas participé à la cérémonie de ce mercredi.

Ils considèrent que la désignation de M. Beriziky, membre d'un parti proche du président de la transition Andry Rajoelina, ne respecte pas les conditions de la feuille de route qui stipulait que le Premier ministre devait être issu d'une plateforme politique différente.

"A partir du moment où je suis désigné Premier ministre de consensus, je n'appartiens plus à aucun parti politique, à aucune mouvance, j'appartiens seulement à la Nation malgache.Mon chef, à partir d'aujourd'hui, c'est la feuille de route", a rétorqué M. Beriziky, interrogé par l'AFP.

La première mission de M. Beriziky consistera à former, d'ici le 17 novembre un gouvernement réunissant toutes les entités politiques signataires.