Madagascar: report des élections municipales prévues en décembre

Par La rédaction

ANTANANARIVO (AFP)

Les élections communales à Madagascar, prévues le 20 décembre, ont été reportées à une date ultérieure par le gouvernement, a-t-on appris dimanche de source officielle.

"Les élections des membres des Conseils et des maires des communes urbaines et rurales sont reportées à une date ultérieure" non précisée, indique un communiqué du gouvernement transmis à l'AFP.

Cette décision a été prise suite à une résolution samedi du Conseil supérieur de la transition (CST, équivalent du sénat) "recommandant le report" de ces élections, précise le communiqué.

Le scrutin devait se tenir le 20 décembre, une date anticipée décidée par le régime d'Andry Rajoelina dans le cadre d'un accord de sortie de crise signé en août avec une centaine de partis politiques.

Cet accord, qui prévoit des législatives en mars et un scrutin présidentiel en mai, et contesté par une partie de l'opposition et non reconnu par la communauté internationale.

De nombreux élus locaux s'opposaient également à la tenue des municipales le 20 décembre après qu'une Conférence nationale en septembre eut demandé la suspension de tous les maires.

"Il y a des raisons techniques (listes électorales défaillantes...etc) et des raisons politiques, pour donner une chance à la tenue de négociations" avec l'opposition, a justifié à l'AFP Raharinaivo Andrianantoandro, président du Congrès de transition.

Madagascar est plongée dans une crise politique majeure depuis fin 2008 et le début du mouvement de contestation populaire emmené par l'ex-maire d'Antananarivo Andry Rajoelina, qui a débouché sur le départ forcé de M. Ravalomanana, aujourd'hui en exil en Afrique du Sud.

Samedi, les autorités ont mis fin à une tentative de mutinerie militaire menée sans aucun effet par un petit groupe d'officiers et qui durait depuis mercredi.