Madagascar: un candidat à la présidentielle jugé vendredi

Par La rédaction

Antananarivo (Madagascar) (AFP)

Un candidat à l'élection présidentielle malgache, Laza Razafiarison, a été présenté à un juge et placé sous mandat de dépôt mercredi pour avoir tenu une manifestation interdite sur la voie publique lundi, a-t-on appris dans son entourage.

"Laza Razafiarison a été envoyé en prison avec les sept autres personnes auditionnées par le juge avec lui", a déclaré à l'AFP Julien Rakotoniarinarivo, directeur administratif et financier du parti de Laza Razafiarison.

"Leur procès est prévu pour vendredi à 13H00" (10H00 GMT), a indiqué l'avocate de M. Razafiarizon, Claire Soamiary."Les chefs d'inculpation retenus contre eux sont la tenue d'une manifestation sans autorisation sur la voie publique et le refus d'interrompre la manifestation malgré l'interdiction faite par les forces de l'ordre", a-t-elle précisé.

M. Razafiarison réclamait la tenue de l'élection présidentielle actuellement reportée sine die et la fin du régime de transition du président non élu Andry Rajoelina, au pouvoir depuis qu'il a renversé le président Marc Ravalomanana en 2009.

Lundi matin, il avait rassemblée plusieurs dizaines de partisans dans les rues du centre de la capitale malgache.La manifestation a été dispersée avec des gaz lacrymogènes par les forces de l'ordre, selon lesquelles le rassemblement n'était pas autorisé.M. Razafiarison et plusieurs de ses proches avaient été arrêtés.