Mais où va le football maghrébin ?

Par La rédaction

Destins croisés en 2010 pour l'Algérie, le Maroc et la Tunisie. Les trois places-fortes du football maghrébin ont alterné le bon et le moins bon : qualification pour la Coupe du monde pour les Fennecs, échecs piteux pour les Lions et les Aigles. Les nations arabes ont vécu une année 2010 riche en enseignements mais aussi en désillusions.

Algérie, le renouveau Seul représentant nord-africain en Afrique du Sud, l'Algérie a composé avec ses armes : une capacité de réaction incroyable et un mental à toute épreuve. C'est grâce à cette force de caractère que les Fennecs sont venus à bout des difficultés pour rejoindre le Mondial, vingt-quatre après leur dernière apparition, ou atteindre les demi-finales de la CAN 2010. Mais cette équipe compacte, sans génies ni stars, affiche vite ses limites. Sans buteur, la Khadra ne peut miser que sur sa force de caractère. C'est souvent insuffisant, comme la demi-finale face à l'ogre égyptien (4-0) ou les carences offensives du Mondial l'ont prouvé. Le (...)

> Lire la suite