Malawi: l'UE menace de couper son aide

Par La rédaction

Blantyre (Malawi) (AFP)

L'Union européenne a menacé jeudi de couper l'aide au Malawi et a demandé au gouvernement de ce pays d'Afrique australe de réaliser un audit  indépendant, après la révélation d'une affaire de malversation éclaboussant des fonctionnaires au sommet de l'Etat.

"On a besoin que le ménage soit fait (...)", a indiqué dans un communiqué Alexander Baum, chef de la mission européenne au Malawi."L'Union européenne paiera les 29 millions d'euros promis en soutien au budget en fonction de la façon dont le gouvernement gère la crise".

"Ce pillage massif a eu lieu sous le nez du service de comptabilité générale sans que les malversations ne soient décelées ni découvertes", a-t-il ajouté, en expliquant pourquoi l'UE souhaitait un audit et n'avait plus confiance dans les services de l'Etat malawite pour le faire

Ces déclarations font suite à ce que la presse locale a baptisé le "Capital Hill cash-gate" du nom du siège du gouvernement à Lilongwe.Dix fonctionnaires des services de la présidence et du Trésor viennent d'être arrêtés pour malversations.

Un fonctionnaire a notamment pu détourner un milliard de kwacha (3 millions de dollars) reversé sur une société fantôme, selon le Bureau anti-corruption et un jeune employé, gagnant un salaire de 100 dollars mensuel, a été retrouvé en possession de 25.000 dollars en liquide lors d'une perquisition de la police à son domicile.

Jeudi, environ 300 personnes ont manifesté dans la capitale pour appeler à la démission du ministre des Finances et du comptable général à l'appel d'une association de consommateurs en colère après le scandale, Comsumers Association of Malawi.

La justice au Malawi estime qu'environ un tiers du budget national est gaspillé en raison de fraudes diverses et variées.Le mois dernier, un haut fonctionnaire en charge de la lutte contre la corruption a manqué de se faire assassiner et été grièvement blessé par des inconnus armés.