Malawi: la justice enterre le confinement anticoronavirus

Par AFP

AFRICA RADIO

La justice du Malawi a enterré mardi pour de longs mois le confinement national ordonné par le président Peter Mutharika pour tenter de freiner la progression de la pandémie de coronavirus dans le pays.

M. Mutharika avait annoncé le 14 avril à ses 17 millions de compatriotes qu'ils devraient rester pendant au moins trois semaines chez eux, agitant le spectre de jusqu'à 50.000 morts si des mesures strictes n'étaient pas rapidement prises contre le Covid-19.Mais, saisi par une ONG, le juge Kenyatta Nyirenda a suspendu l'entrée en vigueur du confinement au motif qu'il n'était accompagné d'aucune mesure d'aide aux populations les plus démunis du pays.Mardi, le même magistrat a décidé de renvoyer le fond du dossier devant la Cour constitutionnelle."Au vu des questions posées par cette affaire, qui requiert des interprétations de la Constitution (...), j'ai décidé de saisir le président de la Cour constitutionnelle", a déclaré le juge Nyirenda à l'audience, qui a maintenu la suspension du confinement jusqu'à son jugement.La plus haute juridiction du pays ne devrait pas se prononcer avant plusieurs semaines.Selon le dernier bilan des autorités, 36 cas seulement d'infection au Covid-19, dont trois mortels, ont été officiellement rapportés dans le pays. Mais ces chiffres sont probablement sous-estimés puisque seules quelques centaines de personnes y ont été testées.Dès l'annonce de mesures de confinement, des milliers de petits commerçants en colère étaient descendus dans la rue de plusieurs villes du pays pour prévenir qu'ils ne les respecteraient pas pour des questions de survie.Le Malawi est considéré comme l'un des pays les plus démunis au monde. Selon la Banque mondiale, plus de la moitié (51,5%) de ses habitants vit sous le seuil de pauvreté.