Malawi: le président réélu Mutharika appelle les perdants à "accepter" les résultats

28 mai 2019 à 14h57 par AFP

AFRICA RADIO

Le chef de l'Etat réélu du Malawi Peter Mutharika a prêté serment mardi à Blantyre et appelé les perdants de la présidentielle à "accepter" les résultats du scrutin, entaché de fraudes selon l'opposition.

"Je tiens à féliciter les autres candidats qui ont participé à ces élections, mais ils doivent accepter qu'il y a seulement un vainqueur", a déclaré Peter Mutharika dans le stade Kamuzu de Blantyre, lors d'une cérémonie organisée au lendemain de l'annonce de sa victoire.

Peter Mutharika a obtenu 38,57% des suffrages, devant son principal rival, Lazarus Chakwera, avec 35,41% des voix, selon les chiffres de la commission électorale.

Lazarus Chakwera a dénoncé des "irrégularités" lors du dépouillement des élections présidentielle et législatives du 21 mai.Il n'avait toujours pas réagi mardi à l'annonce de la victoire du chef de l'Etat, au pouvoir depuis 2014. 

"Cette victoire est une victoire du peuple.C'est la victoire de l'Etat de droit et de la démocratie.La démocratie l'a emporté", a estimé mardi Peter Mutharika devant quelque 30.000 partisans habillés en bleu, la couleur de sa formation, le Parti démocratique progressiste (DPP).

"Les observateurs internationaux ont accepté que ces élections avaient été pacifiques, libres et justes", a ajouté le chef de l'Etat âgé de 78 ans. 

"Les élections sont terminées.Il est temps de s'unir et de développer ce pays", a-t-il estimé.

Au lendemain des élections, la société civile locale et les observateurs internationaux s'étaient réjouis presque sans réserve de la bonne tenue du scrutin.

"On est ravis car on a emporté cette course qui était très serrée", a déclaré mardi dans le stade de Blantyre Elube Kandewu, une responsable locale du DPP. 

Moins de 160.000 voix séparent Peter Mutharika de Lazarus Chakwera.