Malawi: les remarques insultantes de Zuma n'affecteront pas les relations bilatérales

Par La rédaction

Johannesburg (AFP)

Le Malawi s'est dit confiant vendredi que les récentes remarques insultantes du président sud-africain Jacob Zuma à l'égard de son petit voisin, un des pays les plus pauvres du continent, n'affecterait pas les relations entre les deux pays.

M. Zuma a provoqué en début de semaine l'hilarité de son auditoire aux dépends des "routes nationales du Malawi", supposées être de piètre qualité comparées aux autoroutes urbaines de Johannesburg.

Ces remarques "n'affecteront absolument pas de façon négative les relations bilatérales entre le Malawi et l'Afrique du Sud", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère malawite des Affaires étrangères Quent Kalichero, après avoir obtenu des explications officielles.

Selon lui, Pretoria a indiqué que ces remarques "ne reflétaient pas la perception du continent africain et ses peuples par le peuple sud-africain.Le président Zuma a beaucoup de considération pour le peuple du Malawi", a ajouté le porte-parole, citant le message de Pretoria.

Dans son allocution, M. Zuma avait notamment dit: "Nous ne pouvons pas raisonner comme des Africains en Afrique, dans l'ensemble.Nous sommes à Johannesburg.(...) Ce n'est pas une route nationale au Malawi".Ces remarques avaient provoqué l'indignation du principal parti de l'opposition en Afrique du Sud.

Par la suite, le porte-parole du président avait minimisé la teneur de ces propos sans les démentir, estimant qu'ils avaient été sortis de leur contexte.

Pour le porte-parole malawite, il est dans l'"intention des deux gouvenements de poursuivre le renforcement" des relations entre les deux pays "pour le bénéfice de nos deux peuples et gouvernements".