Mali: décès d'un Casque bleu togolais grièvement blessé début octobre

28 octobre 2019 à 16h49 par AFP

AFRICA RADIO

Un Casque bleu togolais blessé le 6 octobre lors d'une attaque de jihadistes présumés dans le centre du Mali a succombé à ses blessures, a annoncé lundi le porte-parole de la Minusma.

"Nous avons appris avec tristesse qu'un Casque bleu togolais, qui avait été blessé lors de l'attaque du camp temporaire de la Minusma à Bandiagara le 6 octobre, a succombé à ses blessures samedi", a indiqué sur Twitter le porte-parole de la Mission de l'ONU au Mali, Olivier Salgado."Il avait été grièvement blessé et évacué vers un hôpital de Dakar, où il suivait un traitement médical", a ajouté M. Salgado, en présentant les "plus sincères condoléances (de la Minusma) au gouvernement et au peuple togolais, ainsi qu'à sa famille".Le même jour, l'explosion d'un engin lors du passage d'un véhicule de Casques bleus qui effectuaient une patrouille de sécurisation près d'Aguelhok, dans le nord-est, avait fait un mort et quatre blessés.Déployée en 2013, après que le nord du Mali est tombé sous la coupe de jihadistes liés à Al-Qaïda, la Minusma compte plus de 15.000 militaires et policiers. Les jihadistes en ont été en grande partie chassés ou dispersés, cependant les attaques ont non seulement persisté, mais se sont propagées du nord vers le centre et le sud du Mali, puis au Burkina Faso et au Niger voisins, se mêlant souvent à des conflits intercommunautaires.La Minusma est la plus coûteuse en vies humaines de toutes les opérations de maintien de la paix de l'ONU en cours, avec plus de 200 morts, selon son site internet.