Mali: importants détournements de fonds au sein du ministère de la Santé

6 septembre 2010 à 11h22 par La rédaction

BAMAKO (AFP)

Des responsables du ministère malien de la Santé ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête sur le détournement d'importants financements alloués au Mali par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

"L'utilisation du Fonds Mondial domicilié au ministère de la Santé a donné lieu à des malversations", a confirmé lundi à des journalistes le procureur au pôle économique et financier de Bamako, Sombé Théra.

"Dans un premier temps, ces malversations (essentiellement des falsifications de chèques) portaient sur plusieurs centaines de millions de francs CFA (au moins 300.000 euros, ndlr).Mais les enquêtes, par la suite, ont montré que les malversations étaient plus grandes", a ajouté ce magistrat.

"Il y a dans le rapport d'enquête de l'inspection générale du Fonds Mondial (qui a envoyé au Mali une équipe d'enquêteurs) 55.000 documents relatifs à des cas de malversation", a ajouté le procureur.

Selon des sources policières et judiciaires, plus de dix personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette affaire, parmi lesquels on compte des responsables du ministère malien de la Santé.Des personnes suspectes ont reçu l'ordre de ne pas quitter le territoire national.

Confirmant les faits, un diplomate d'une institution des Nations unies à Bamako a affirmé à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, qu'à cause de ces détournements, "plusieurs milliards de francs CFA (plusieurs millions d'euros) n'avaient pas été dépensés pour soigner les populations".

"Des médicaments censés être sur le terrain ne le sont pas.Il y a eu surfacturation, c'est énorme!", a lancé la même source.

"Dans un premier temps, il y a eu moins de 200 millions de francs CFA (environ 300.000 euros) mal gérés et cette somme a été remboursée par le ministère de la Santé.Mais aujourd'hui, avec le rapport que nous avons en main, on peut parler de quelques milliards de CFA", a poursuivi le diplomate.

Le Fonds mondial, basé à Genève, avait été mis en place par l'ONU en 2002, pour collecter et allouer des fonds à la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose dans les pays en voie de développement.Il dépend pour une large part des dons de la Fondation Bill et Melinda Gates.

"L'Etat malien sera très sévère contre les auteurs de détournements de fonds destinés à la lutte contre la tuberculose et le paludisme", a affirmé lundi à l'AFP une source proche du gouvernement, sous couvert d'anonymat.

En avril, le Fonds mondial avait suspendu son aide à la Zambie, en estimant que la corruption affectait le ministère de la Santé de ce pays pauvre d'Afrique australe.