Mali: l'ambassadeur de Mauritanie rentre à Bamako après une brouille sur Aqmi

Par La rédaction

BAMAKO (AFP)

L'ambassadeur de Mauritanie au Mali a regagné son poste, huit mois après avoir été rappelé par Nouakchott en signe de protestation contre la libération par Bamako de quatre détenus réclamée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

L'ambassadeur Sidi Mohamed Ould Hanena est arrivé mardi soir à l'aéroport de Bamako.

"C'est bien moi", s'est-il contenté de déclarer.

Cet retour du diplomate mauritanien apparaît comme un signe de détente entre les deux pays voisins, auparavant divisés sur les stratégies à mettre en oeuvre face aux islamistes.

Quatre militants - deux Algériens, un Burkinabé et un Mauritanien arrêtés en 2009 dans le nord du Mali - avaient été libérés fin février par Bamako en échange de la libération peu après par Aqmi de l'otage français Pierre Camatte.

La Mauritanie avait annoncé le 22 février qu'elle rappelait son ambassadeur à Bamako pour protester contre la décision malienne de "remettre à une partie terroriste un Mauritanien réclamé par la justice mauritanienne".

L'ambassadeur d'Algérie à Bamako, également rappelé au même moment et pour les mêmes raisons, avait regagné son poste au Mali en juin.