Mali: le collège qui nommera un président de transition se réunit (membre)

21 septembre 2020 à 11h44 par AFP

AFRICA RADIO

Le groupe chargé de nommer le président qui dirigera le Mali au cours des prochains mois après le putsch du 18 août a commencé à se réunir pour la première fois lundi à Bamako, a indiqué un de ses membres.

Aucune information n'a circulé officiellement sur la composition de ce collège. La possibilité qu'il désigne le jour même ce président de transition n'a pas été confirmée non plus."On vient juste de commencer. La réunion se passe à huis clos, sans caméra ni journalistes. Nous sommes au nombre de dix-neuf personnes pour choisir le président de la transition et son Premier ministre", a dit un membre dans un message adressé à un correspondant de l'AFP.Ce collège institué par la junte militaire désormais au pouvoir se réunit au moment où celle-ci est sous la pression de la Communauté des États ouest-africains (Cédéao) pour désigner rapidement le président et le Premier ministre qui conduiront les affaires pendant la période de transition de plusieurs mois censée ramener les civils à la tête du pays.La Cédéao insiste pour que ce soient des civils. Les nouveaux maîtres de Bamako voudraient que le président soit un militaire.La Cédéao a imposé des sanctions au Mali. Elle les lèvera, dit-elle, aussitôt que des dirigeants de transition civils auront été choisis. Mais la semaine passée elle n'avait laissé que quelques jours à la junte pour accéder à ses exigences.Le médiateur de la Cédéao dans la crise malienne, l'ancien président nigérian Goodluck Jonathan, est attendu cette semaine au Mali.