MALI/MODE: MARIAH BOCOUM ET SA NOUVELLE COLLECTION "MO'OTI"

13 août 2021 à 11h15 par Ami Korobara

AFRICA RADIO

Mariah Bocoum, la designer malienne présente progressivement depuis quelques semaines des pièces de sa nouvelle collection dénommée ‘Mo’oti’ sur sa page Instagram. Une collection en hommage à Mopti la ville natale de son père. Fidèle à son engagement de promouvoir le made in Mali, la designer met en avant une fois de plus le coton malien et le travail des artisans maliens.

« La collection Mo’oti 2021 est enfin disponible. Elle incarne l’essence même de la marque : Engagement éthique, Développement durable, et Upcycling. Elle est dédiée à la ville natale de mon père Mopti (qui veut dire "Rassemblement"), la Venise malienne. » Ce sont les mots qui accompagnent la nouvelle collection de Mariah Bocoum qu’elle a présenté sur sa page Instagram.

Une collection à base de coton malien sur laquelle on aperçoit un tissage raffiné et une teinture végétale dit-elle. Mariah Bocoum à travers cette collection fait la promotion du made in mali qu’elle prône depuis des années sur les podiums des différentes fashions weeks en Afrique et dans le monde.

Une promotion à travers laquelle elle valorise et félicite le travail des artisans de "Mode Ethique Mali" un projet qui intervient le long de la chaîne de valeur du tissage du coton au produit fini et respecte l’environnement. En quelques années, elle a fait sien le combat de valoriser la culture malienne à travers la mode. Aujourd’hui, elle est une figure emblématique de cette mode qui lui permet d’habiller de nombreux ministres africains et des célébrités dont Salif Kéita, Pape Diouf, Inna Modja sa sœur cadette dont elle a fait le stylisme dans le clip "Far West Africa" mais également le stylisme du nouveau clip "Africa" de Mylmo N-SAHEL ou on aperçoit sa nouvelle collection "Mo’oti".

 Aujourd’hui Mariah Bocoum reste fortement impactée par Chris Seydou pour qui elle a défilé plus jeune, celui-là même qui a internationalisé le tissu malien "Bogolan". Avec optimisme, cette dernière rêve d’une Afrique qui conquiert, rayonne et se positionne dans le monde grâce une forte consommation de la mode et de la culture locale qui sont pour elle l’identité du continent.