Manifestation à Khartoum pour réclamer justice pour les morts de 2019

Par AFP

AFRICA RADIO

Des centaines de personnes se sont rassemblées mardi à Khartoum pour réclamer justice pour les manifestants tués lors de manifestations anti-gouvernementales qui ont conduit au départ du président Omar el-Béchir il y a plus de deux ans.

La manifestation a eu lieu devant le quartier général de l'armée à Khartoum, à l'endroit où des milliers de personnes se sont rassemblées en 2019 pour réclamer l'éviction du président el-Béchir et le transfert du pouvoir aux civils.La manifestation a débuté peu avant l'Iftar, le repas de rupture du jeûne pendant le Ramadan.De jeunes manifestants portaient des banderoles et des photos des personnes tuées lors du sit-in de 2019, selon un correspondant de l'AFP."Justice pour les martyrs", ont scandé des manifestants en agitant les drapeaux soudanais. "Nous continuerons à exiger la justice", a déclaré Samar Hassan, un manifestant.Un manifestant a prononcé un discours appelant à de nouvelles manifestations si le gouvernement ne présentait pas les résultats de l'enquête sur les meurtres de 2019 d'ici le 3 juin. Dans un communiqué publié sur Twitter, le Premier ministre Abdalla Hamdok a estimé que le sit-in de 2019 avait été dispersé avec une "brutalité extrême".Il a assuré que son gouvernement, qui a pris le pouvoir après l'éviction d'el-Béchir, "traduirait les coupables en justice".La répression du sit-in a duré plusieurs jours et fait au moins 128 morts, selon des médecins liés au mouvement de protestation.Les généraux au pouvoir à l'époque ont nié avoir ordonné la dispersion sanglante et ont lancé une enquête sur l'incident.Une commission d'enquête a commencé fin 2019 à examiner les conditions de la dispersion, mais n'a pas encore rendu ses conclusions.