Manu Dibango engagé dans la lutte contre les discriminations auprès notamment de l'association Sos Racisme

AFRICA RADIO

24 mars 2021 à 14h35 par Nadir Djennad

Au début des années 80, dans l'effervescence de la nouvelle donne issue de l'élection de François Mitterrand, Manu Dibango sera présent au lancement de SOS racisme, aux côtés d'Harlem Désir et de Julien Dray. En 1988, à Strasbourg, il perturbe le congrès du Front National de Jean-Marie Le Pen, en organisant gratuitement et simultanément un concert de soutien à SOS racisme. Hermann Ebongué, vice-président de SOS Racisme lui rend hommage aujourd'hui