Maroc: deux nouvelles tentatives d'immolation par le feu

Par La rédaction

RABAT (AFP)

Deux hommes ont tenté de s'immoler par le feu vendredi, l'un au Sahara occidental l'autre dans le centre du Maroc, portant à trois le nombre de ces tentatives depuis les événements de Tunisie, a affirmé samedi le quotidien arabophone Assabah.

Selon Assabah, l'homme, arrivé récemment au Sahara occidental en provenance de Tindouf, où est basé le Polisario, a tenté de s'immoler à Smara mais les autorités marocaines sont intervenues et l'ont transporté à l'hôpital.

Les autorités locales contactées par l'AFP ont affirmé de leur côté que l'homme "avait menacé de se suicider par le feu, mais n'avait pas mis sa menace à exécution".

Un témoin a précisé qu'il avait "versé de l'essence sur le sol et y avait mis le feu, mais avait été retenu au moment où il allait entrer dans le feu".Les raisons de son geste n'ont pas été précisées.

Une autre tentative a eu lieu à Béni Mellal (centre).L'homme, âgé de 41 ans, est un marchand ambulant de 41 ans à qui les autorités avaient promis un magasin, a indiqué Assabah.

Selon les autorités locales, l'homme a demandé de l'aide aussitôt après avoir commis son geste et a étouffé le feu avec une couverture.Il a été légèrement brûlé à une main.

Il voulait bénéficier d'une distribution de tricycles motorisés dans le cadre d'un programme officiel d'aide aux petits projets locaux, a-t-on précisé de même source.

Vendredi, une autre tentative a eu lieu à Casablanca (100 km au sud de Rabat).L'agence marocaine MAP a précisé que l'homme avait tenté de s'immoler à la suite de problèmes "d'héritage".

C'était la première tentative de suicide par le feu signalée au Maroc après les récentes tentatives d'immolation dans plusieurs pays de la région à la suite de la révolte en Tunisie.

Le 17 décembre, un jeune Tunisien, à qui les autorités avaient refusé un permis pour vendre dans la rue des fruits et des légumes, a mis fin à ses jours en s'immolant par le feu.

Sa mort a marqué le début d'une révolte populaire qui a contraint à l'exil le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali, au pouvoir depuis 23 ans.

Plusieurs tentatives d'immolation ont ensuite eu lieu en Egypte, en Algérie et en Mauritanie.

Plusieurs tentatives de suicide par le feu ont eu lieu au Maroc en 2004, 2008 et 2010, mais sans faire de morts.

En 2010, un groupe de jeunes diplômés-chômeurs avait menacé de s'immoler par le feu à Rabat, où les pompiers avaient mis fin à leur tentative collective.