Maroc-Ouaddou : "Je n'entends jamais les joueurs se remettre en question"

Par La rédaction



La situation du Maroc (aucun sélectionneur ni président) à moins d'un an de la CAN 2015 vous préoccupe-t-elle ? C'est préoccupant oui, parce que pour un pays organisateur, se retrouver aujourd'hui sans sélectionneur à pratiquement un an de la compétition n'est pas signe de bonne santé. Une équipe a besoin de trouver des automatismes. Le sélectionneur doit aussi sentir et connaître ses joueurs. A ce niveau-là, le capital temps est très important. Le groupe a besoin de bien vivre ensemble, de trouver une cohésion. C'est à travers les dates FIFA que l'on peut créer cette cohésion autour du groupe. Le capital temps va très certainement manquer. A qui (...)

> Lire la suite