Maroc: pluies diluviennes après une longue sécheresse, un mort

Par AFP

AFRICA RADIO

Des pluies diluviennes qui se sont abattues cette semaine sur le Maroc après une longue période de sécheresse ont fait au moins un mort dans la capitale économique Casablanca (ouest), particulièrement touchée par des inondations.

Jeudi soir, les intempéries ont provoqué l'effondrement du toit d'un four traditionnel dans la vieille ville de Casablanca, faisant un mort et quatre blessés, selon les autorités locales.Une maison en ruine occupée par des squatteurs s'est effondrée dans un quartier populaire de la capitale économique et les secours, qui ont déjà extrait deux personnes des décombres, poursuivent leurs recherches, selon la même source.Les hauteurs de précipitation sont passées, entre lundi et vendredi, de 35 à 100 millimètres à Casablanca, selon la Direction générale de la météorologie qui prévoit de nouvelles perturbations pour les prochains jours.Les automobilistes ont été appelés à limiter leurs déplacements du fait des "fortes averses orageuses de niveau orange" prévues jusqu'à la fin de la semaine, avec des rafales de vent de 70 à 100 km/h, des précipitations pouvant atteindre 70 mm, de la grêle et de la neige en altitude.Ces derniers jours, les intempéries ont perturbé le trafic ferroviaire dans la région du grand Casablanca, où différents quartiers ont été inondés après des "débordements" liés à la saturation du réseau d'assainissement, selon la société gestionnaire Lydec.La vétusté du système d'écoulement des eaux de Casablanca et la passivité des autorités locales face aux inondations ont suscité de nombreuses critiques dans les médias et sur les réseaux sociaux marocains.Malgré les perturbations, le pays se félicite de ces pluies après une longue sècheresse très dommageable pour le secteur agricole, premier contributeur (14%) au PIB devant le tourisme et l'industrie.Fin octobre, le taux de remplissage des barrages plafonnait à moins de 37%, contre 45,6% à la même période l'année précédente.