Mauritanie: mécontent du régime, un homme s'immole par le feu à Nouakchott

Par La rédaction

NOUAKCHOTT (AFP)

Un homme s'est immolé par le feu lundi près de la présidence de la République mauritanienne à Nouakchott, car il était "mécontent" du régime, un geste similaire à celui d'un jeune Tunisien qui avait déclenché les émeutes dans son pays en décembre, ont rapporté des témoins à l'AFP.

L'homme, Yacoub Ould Dahoud, âgé de 43 ans, a arrêté sa voiture devant le Sénat, situé à quelques mètres de la présidence, et s'est immolé par le feu à l'intérieur du véhicule, selon ces témoins.

L'intervention rapide des policiers a permis de l'évacuer a l'hôpital pour y être soigné de brûlures au visage et aux pieds, a indiqué une source hospitalière.

Selon des journalistes qu'il avait alertés quelques minutes auparavant pour les prévenir de son acte, il avait déclaré qu'il entendait agir ainsi parce qu'il était "mécontent de la situation politique du pays et en colère contre le régime en place" à Nouakchott.

Le 17 décembre, un vendeur ambulant tunisien de 26 ans, Mohamed Bouazizi, s'était immolé par le feu pour protester contre la saisie de sa marchandise et marquer sa détresse, déclenchant les émeutes sociales qui ont abouti à la fuite du président Zine el Abidine Ben Ali vendredi.