Mauritanie: sept personnes condamnées à des peines de prison pour jihadisme

Par La rédaction

NOUAKCHOTT (AFP) - (AFP)

Six Mauritaniens et un Tunisien, accusés d'être des jihadistes affiliés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ou des agents ayant collaboré avec cette organisation, ont été condamnés dimanche à Nouakchott à la prison ferme.

La Cour criminelle de Nouakchott a condamné deux jeunes Mauritaniens accusés d'appartenance à "une organisation terroriste" -- formule qui désigne généralement Aqmi -- à cinq ans de prison ferme.Cette peine est assortie d'amendes financières de 500.000 ouguiyas (1.250 euros).

Quatre Mauritaniens et un Tunisien ont écopé de deux ans de prison ferme pour "des services" rendus à la nébuleuse islamiste maghrébine, notamment la fourniture de moyens de communication.

Selon le parquet, qui avait requis douze ans de prison ferme contre tous les membres du groupe, ces matériels avaient permis "des attaques contre des objectifs en Mauritanie".