Menaces d'Al Qaïda dans le Golfe de Guinée: des "dispositions" prises par Abidjan

3 février 2021 à 18h17 par AFP

AFRICA RADIO

La Côte d'Ivoire a "pris des dispositions (...) pour faire face à quelque menace que ce soit", a affirmé mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien, après les déclarations du patron du renseignement extérieur français sur l'expansion vers le Golfe de Guinée d'Al-Qaïda au Sahel.

Al-Qaïda au Sahel développe actuellement un "projet d'expansion" vers le Golfe de Guinée, en particulier la Côte d'Ivoire et le Bénin, a assuré lundi Bernard Emié, patron du renseignement extérieur français, dans une rare intervention publique."Nous constatons tout simplement qu'il y a une annonce qui vient enfoncer une porte déjà ouverte: nous étions suffisamment alertés depuis plusieurs années sur la menace terroriste que subit notre sous-région" a déclaré Sidi Touré, ministre ivoirien de la Communication, à l'issue du Conseil des ministres."Depuis déjà des années, des dispositions ont été prises par l'Etat de Côte d'Ivoire pour faire face à quelque menace que ce soit (...) dans une coopération bien intelligente entre les services nationaux et internationaux" a-t-il ajouté, affirmant que son pays "maintenait la vigilance permanente concernant cette problématique de terrorisme".La Côte d'Ivoire, dont des pays proches - Burkina Faso, Mali et Niger - font face à des attaques jihadistes récurrentes, a été touchée par une attaque jihadiste en mars 2016, dans la ville balnéaire de Grand-Bassam, près d'Abidjan: des assaillants avaient ouvert le feu sur la plage et des hôtels, faisant 19 morts. Plusieurs autres attentats ont été déjoués grâce à la collaboration des services de renseignements ivoirien, malien, burkinabè et français, selon des sources sécuritaires ivoiriennes et françaises.