Moody's dégrade la note de l'Egypte pour la deuxième fois en moins de 2 mois

16 mars 2011 à 14h03 par La rédaction

PARIS (AFP)

L'agence de notation Moody's Investors Service a dégradé mercredi pour la deuxième fois en moins de deux mois la note de l'Egypte, désormais ramenée à "Ba3", et n'exclut pas de la dégrader davantage à court terme.

Cette note, qui était jusque-là de "Ba2", est assortie d'une perspective négative, ce qui implique qu'elle est susceptible d'être dégradée à court terme, indique Moody's.

Dans la notation de Moody's, une note "Ba3" signifie que l'Egypte en l'occurence se situe dans la catégorie des pays qui risquent de ne pas pouvoir honorer leurs échéances.

L'agence explique cette décision par "l'incertitude prolongée en Egypte depuis (sa) dernière notation le 31 janvier et (ses) préoccupations quant à la possibilité d'effectuer une transition effective et stable" dans le pays.

Or, selon Moody's, cette incertitude a des conséquences sur la situation économique du pays.

L'agence ajoute que la détérioration de la situation en Libye voisine, en proie à "une guerre civile", "a des conséquences négatives sur l'économie et la sécurité de l'Egypte".

D'après Moody's, la dégradation aurait pu être plus sévère si le pays n'avait pas eu une économie diversifiée, d'importantes réserves de change, une dette extérieure limitée et une dette publique sous contrôle."Il est possible que des pays donateurs puissent accorder une aide financière à l'Egypte en cas de sérieuses difficultés", ajoute-t-elle par ailleurs.

Les Egyptiens sont appelés aux urnes samedi pour un référendum destiné à réformer la Constitution, qui doit ouvrir la voie à des élections et au retour d'un pouvoir civil dans le pays, conséquence de la contestation qui a conduit au départ du pouvoir du président Moubarak, le 11 février dernier.