Dépêches AFP

Mozambique: le nombre de personnes déplacées a bondi de 2.700% (observateurs)

25 octobre 2020 à 16h21 Par AFP
Le nombre de Mozambicains déplacés a augmenté de manière exponentielle ces deux dernières années, la majorité ayant été jetés sur les routes par l'insurrection jihadiste qui fait rage dans le nord du pays, ont indiqué dimanche des observateurs locaux. Au 19 octobre, il y avait 424.202 personnes déplacées à l'intérieur du pays au Mozambique, contre 15.000 fin 2018, ce qui représente une hausse de "2.700% en deux ans", a indiqué dans un rapport le Center for Public Integrity (CIP), une association de défense des droits de l'homme respectée."Les attaques massives qui ont touché la province de Cabo Delgado ont contribué à la hausse rapide du nombre de personnes déplacées au Mozambique durant les deux dernières années", souligne le rapport du CIP.Après avoir lancé une première attaque en octobre 2017, le groupe, désigné localement sous le nom de "al-shabab", a lancé une sanglante insurrection jihadiste qui ravage la province de Cabo Delgado, une zone stratégique car riche en gaz.Ils ont revendiqué un total de plus de 600 attaques organisées depuis trois ans, précise le dernier rapport de l'ONG ACLED (Armed Conflict Location & Event Data), qui estime à 2.000 le nombre de victimes, dont 1.100 civils. L'ONU a récemment estimé qu'au moins 310.000 personnes avaient fuient leur maison, soit 13% de la population de la province.La ministre des Affaires étrangères du Mozambique, Veronica Macamo, a demandé une aide internationale pour s'attaquer au problème des personnes déplacées, a indiqué dimanche le journal pro-gouvernemental Domingo.