Mozambique: un nouveau journaliste arrêté dans le Nord menacé par les islamistes

Par AFP

AFRICA RADIO

Un nouveau journaliste mozambicain a été arrêté dans la province du Cabo Delgado (nord), en proie depuis un an et demi à une insurrection islamiste meurtrière, a rapporté mercredi l'Institut des médias d'Afrique australe (Misa).

Germano Daniel Adriano, qui travaille pour une radio-télévision locale (Radio e Televisao de Macomia), a été interpellé mardi, a indiqué le Misa, qui a précisé ne disposer pour l'heure d'aucune autre information sur son sort.Depuis octobre 2017, un groupe jihadiste sème la terreur dans le Cabo Delgado, à majorité musulmane, en multipliant les raids contre la population et les forces de l'ordre.Près de 200 civils ont été tués lors de ces raids et des milliers d'autres contraints de quitter leur village.Le président mozambicain Filipe Nyusi a déployé de nombreux renforts dans la région, autant de l'armée que de la police, et promis de mettre ce groupe hors d'état de nuire, mais sans parvenir jusque-là à y ramener l'ordre.Des ONG ont accusé les forces de sécurité d'exactions et déplorent l'arrestation de plusieurs journalistes.L'un d'entre eux, Amade Abubacar, lui aussi employé par une radio-télévision locale, est détenu depuis le 5 janvier, formellement accusé par la justice d'espionnage.Dans un communiqué, le Misa a répété mercredi ses "graves préoccupations au sujet de cette vague d'arrestations arbitraires, notamment l'implication de militaires lors d'interrogatoires qui se déroulent sans la présence d'avocats".L'insurrection islamiste inquiète les autorités de Maputo et de grands groupes pétroliers tels que Exxon, Anadarko et ENI, qui ont commencé à s'installer dans le Cabo Delgado pour y exploiter des gisements de gaz off-shore très prometteurs.str-pa/sd