Niger: 19 morts dus aux fortes pluies, menace d'invasion des criquets pèlerins

Par AFP

AFRICA RADIO

Les fortes pluies qui s'abattent depuis juin sur le Niger, Etat sahélien pauvre, ont fait 19 morts et plus de 53.000 sinistrés, alors qu'une "grande menace" d'invasion de criquets pèlerins plane sur le pays, ont indiqué vendredi les autorités.

"Les cellules d'évaluation des catastrophes ont dénombré 6.215 ménages sinistrés soit 53.202 personnes dus aux inondations et dix-neuf pertes en vies humaines - dont dix décès par noyade et neuf suite à des effondrements d'habitations", a annoncé le ministère nigérien de l'Intérieur dans un communiqué.Un précédent bilan officiel du 21 juillet faisait état de 9 morts et plus de 20.000 sinistrés à travers le pays. Les régions "les plus impactées" sont Maradi (centre-Sud), Tahoua et Tillabéri (Ouest), et Dosso (Sud-Ouest)."Une précipitation de plus de 164 millimètres en 24 heures a entraîné des dégâts très importants et 17 décès par noyade", selon le gouverneur de Tahoua, Moussa Abdourahamane qui a visité des villages quasiment rayés de la carte par les eaux. Les fortes pluies ont occasionné "le débordement" de cours d'eau et du fleuve Niger, d'après la météorologie nationale qui prévoit "d'importants orages dans les jours à venir".La Direction de la protection civile du Niger "invite les populations à plus de vigilance"."Il y a une grande menace de criquets pèlerins qui pointe à l'horizon", a aussi mis en garde Albadé Abouba, le ministre nigérien de l'Agriculture à la télévision publique.Le ministre n'a pas donné des précisions sur la menace, "attendue en septembre", a confié à l'AFP un expert agricole.