Niger: 5 personnes tuées en pleine fête de ramadan dans un village de l'ouest

Par AFP

AFRICA RADIO

Cinq personnes ont été tuées mercredi au Niger lors d'une attaque contre le village de Fantio, dans la région de Tillabéri (ouest) proche du Mali, au moment où le pays célébrait la fête de l'Aïd el-Fitr qui marque la fin du ramadan musulman, a indiqué à l'AFP un élu local.

"L'attaque a eu lieu ce (mercredi) matin dans le village de Fantio. Le bilan est de cinq morts et deux blessés graves", a rapporté l'élu local. Cette attaque a été menée "par une hordes de terroristes venus à moto", a expliqué une autre source locale, sans plus de détails.Fantio est une commune rurale du département de Téra où un contingent de 1.200 soldats tchadiens a été déployé, dans la zone dite des "trois frontières" entre Niger, Burkina Faso et Mali, pour lutter contre les groupes jihadistes, dans le cadre de la force multinationale du G5 Sahel. Le G5 regroupe cinq pays sahéliens - Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad - qui s'efforcent depuis 2017 de coopérer dans la lutte contre les groupes jihadistes."Des soldats du G5-Sahel ont été dépêchés à Fantio et vont rester dans le village quelques jours à la demande du gouverneur de la région", a confié à l'AFP une source proche de autorités de Tillabéri.La région de Tillabéri est régulièrement frappée par des groupes jihadistes affiliés à Al-Qaïda ou à l'Etat islamique. Les attaques jihadistes contre des civils se sont multipliées depuis le début de l'année au Niger : plus de 300 personnes ont été tuées dans trois séries d'attaques contre des villages et des campements de l'ouest du pays.Aucune n'a été revendiquée. La dernière de ces attaques de grande ampleur a eu lieu le 21 mars dans la région de Tahoua, faisant 141 morts en quelques heures dans trois villages touareg et des campements alentour, selon le ministère nigérien de l'Intérieur. La région de Tahoua, vaste et désertique, se trouve à l'est de celle de Tillabéri, toutes deux proches de la frontière avec le Mali.