Niger: rejet d'une demande de report de la présidentielle déposé par 9 candidats

Par La rédaction

NIAMEY (AFP)

Neuf des dix candidats à l'élection présidentielle prévue au Niger le 31 janvier ont demandé un report du scrutin, une requête rejetée par le chef de la junte au pouvoir Salou Djibo, a indiqué mercredi à l'AFP la présidence.

Dans une lettre adressée à M. Djibo "mardi soir", ces candidats proposent "la date du 20 février pour le premier tour couplé aux législatives", a indiqué une source au service de presse de la présidence.

Le chef de la junte leur a "répondu le même jour" et estimé "qu'en tant que garant de la Constitution, il ne peut accéder à cette requête", a poursuivi la source.

L'un des candidats, Seini Oumarou, a indiqué mercredi sur les ondes de la radio privée Dounia que les "dix" candidats à la présidentielle avaient adressé "mardi" une lettre à M. Djibo "pour donner une très large explication des très nombreux griefs contre la Céni (Commission électorale nationale indépendante)".

Parmi ces "griefs", M. Oumarou, candidat du Mouvement national pour la société de développement (MNSD, parti de l'ex-président Mamadou Tandja), a cité "une mauvaise organisation des élections" par la Céni.

La campagne s'est ouverte dimanche pour le scrutin du 31 janvier, destiné à rétablir un régime civil après le coup d'Etat de février 2010 contre Mamadou Tandja.

L'Union européenne a annoncé mercredi le déploiement de 38 observateurs au Niger pour surveiller le déroulement de l'élection présidentielle.