Niger : un mort et sept blessés dans une explosion dans le Sud-Est

Par AFP

AFRICA RADIO

Une personne a été tuée et sept blessées mercredi dans une explosion, apparemment accidentelle, à Toummour, dans le sud-est du Niger, a rapporté à l'AFP le maire de cette commune.

"Une personne est décédée et sept ont été blessées dans l'explosion survenue ce midi dans une forge du marché de Toummour", a déclaré Issa Bonga, le maire de Toummour, qui écarte "une attaque terroriste". "Nous n'avons pas pu identifier l'engin à l'origine de l explosion. Il y a beaucoup d'engins explosifs éparpillés dans la zone. Beaucoup de gens ramassent des bouts de ferraille qu'ils revendent et qui sont ensuite fondus pour fabriquer des marmites", a-t-il expliqué.Toummour se trouve dans la région de Diffa, proche du Nigeria et théâtre d'attaques de groupes jihadistes d'origine nigériane, Boko Haram et l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest (ISWAP). Les attentats perpétrés au moyen d'engins explosifs visant des civils et des militaires sont fréquents dans la région de Diffa depuis cinq ans. En mars, au moins quatre personnes sont mortes quand un véhicule transportant des élèves et des étudiants a sauté sur un engin explosif sur une route déserte près de Toummour. En février, deux personnes avaient été tuées dans l'explosion d'un engin enfoui près des locaux de la mairie de Gueskérou, une autre ville de la région de Diffa. Diffa est riveraine du lac Tchad, qui baigne le Niger, le Nigeria et le Tchad, une vaste zone truffée d'îlots et de marécages servant de refuge à l'ISWAP, issu d'une scission de Boko Haram. Diffa abrite selon l'ONU 300.000 réfugiés nigérians et déplacés, fuyant depuis 2015 les exactions des jihadistes.Le Niger doit aussi faire face dans l'Ouest, à ses frontières avec le Mali et le Burkina, à de fréquentes attaques de groupes jihadistes sahéliens, dont l'Etat islamique au Grand Sahara (EIGS).