Nigeria: 10 personnes dont 5 enfants tués dans le Centre

Par La rédaction

LAGOS (AFP) - (AFP)

Dix membres d'une même famille dont la moitié avait moins de six ans ont été tués par des assaillants dont certains étaient en uniforme militaire, a déclaré vendredi un responsable de l'Etat de Plateau, dans le centre du Nigeria.

L'Etat de Plateau, où l'attaque a eu lieu jeudi soir, est le terrain de d'affrontements fréquents entre les ethnies Fulani et Birom ayant fait des centaines de morts.

"Une famille de dix personnes a été assassinée", a déclaré le porte-parole du gouverneur de Plateau, Pam Ayuba, à l'AFP."Cinq petits enfants dont un bébé de deux mois ont été massacrés" a-t-il ajouté.

Selon M. Ayuba, qui dit s'être rendu dans la résidence où vivait cette famille dans le village de Kogom, à proximité de Jos (capitale de l'Etat) les témoins sur place lui ont rapporté que l'attaque avait été menée par des bergers musulmans Fulani qui portaient des armes à feu et des machettes.

Des témoins ont aussi précisé que les assaillants portaient des uniformes militaires, a ajouté M. Ayuba.

Le porte parole de la STF, la force conjointe de la police et de l'armée présente dans l'Etat de Plateau, le lieutenant Kingsley Egbo, a fourni les mêmes détails que ceux communiqués par M. Ayuba mais il a nié l'implication de soldats dans ce massacre.

"Des voyous et des criminels ont eu accès à nos anciens uniformes d'une façon ou d'une autre (...) mais je peux vous assurer qu'aucun de nos hommes n'a été impliqué dans cette attaque", a-t-il déclaré à l'AFP.

Des membres de la communauté Birom, majoritairement chrétienne, ont déjà accusé l'armée de mener des attaques aux côtés des Fulani.MM.Ayuba et Egbo se sont accordés pour dire que les victimes étaient une famille Birom chrétienne.

Selon M. Egbo, les soldats qui ont tenté d'accéder au village suite à l'attaque "se sont heurtés à la vive résistance de la population locale", sans doute à cause des accusations de violences menées par l'armée envers la population, a-t-il précisé.

L'Etat de Plateau est situé dans la "Middle Belt", une zone de tension au centre du Nigeria, le pays le plus peuplé d'Afrique, avec 160 millions d'habitants, et le premier producteur de pétrole du continent.Le pays est séparé entre un Nord majoritairement musulman et un Sud à dominante chrétienne.

Les dirigeants Birom accusent les Fulani de s'approprier les terres fertiles de la région alors que les Fulani se disent marginalisés et privés de leurs droits élémentaires par les dirigeants de l'Etat.