Nigeria: 7 morts dans une nouvelle attaque des islamistes de Boko Haram

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Des islamistes présumés de la secte radicale Boko Baram ont lancé lundi au Nigeria des attaques simultanées contre un poste de police et une banque, tuant sept personnes, a-t-on appris auprès de témoins.

Parmi les morts, on compte cinq policiers, selon les témoins.L'attaque survient cinq jours après celle contre le QG de la police nationale dans la capitale du pays, Abuja, qui a fait au moins deux morts.

Dans l'Etat de Katsina, au nord du pays, un groupe de 10 hommes armés, soupçonnés de faire partie de la secte Boko Haram, a lancé une attaque simultanée contre le poste de police et une banque de la ville de Kankara, à 13O kilomètres au sud de la ville de Katsina, capitale de l'Etat éponyme.

La secte, qui se réclame des talibans afghans, avait mené une insurrection meurtrière en 2009.Elle est jugée responsable de dizaines d'assassinats et d'attaques de commissariats, d'églises ou de débits de boissons ces derniers mois.

"Les assaillants étaient 10 en tout, divisés en deux groupes, et ils ont attaqué au même moment le poste de police et la banque, avec des pistolets et des bombes", a déclaré un des habitants, Salmanu Jabir, joint au téléphone depuis Kano (nord).

Un autre témoin, Danjuma Nakande, a déclaré à l'AFP que trois policiers avaient été tués et que les assaillants "ont libéré des détenus de leurs cellules avant de faire exploser le poste de police".Ils se sont enfuis avec des armes et des munitions volées à la police.

Pendant ce temps, l'autre groupe faisait sauter la porte et le système électronique d'une banque située dans la même rue après, avoir abattu deux policiers et un vigile, s'enfuyant avec un butin, a raconté ce témoin.

Une septième personne est décédée à l'hôpital après avoir été blessée par le commando en tentant de s'emparer des billets volés qui tombaient des sacs des assaillants, a raconté Salmanu Jabir.

La police n'était plus joignable sur place.

Les assaillants avaient des fusils d'assaut AK-47, portaient des barbes, étaient vêtus de vêtements longs et criaient "Allah Akbar" (Dieu est grand), les signes distinctifs de la secte Boko haram, ont indiqué les témoins.

Il s'agirait de la première attaque des islamistes dans l'Etat de Katsina, soit un élargissement du périmètre d'activité des islamistes.

La secte a revendiqué la première attaque-suicide au Nigeria la semaine dernière, qui a fait plusieurs morts dans le QG de la police de la capitale, Abuja.