Nigeria: 8 morts dans des violences, mosquées et église incendiées

14 juillet 2010 à 11h37 par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP)

Huit personnes ont été tuées et 40 blessées dans l'est du Nigeria lors d'affrontements entre chrétiens et musulmans mardi, au cours desquels six mosquées et une église ont été incendiées, a-t-on appris mercredi de source policière.

"D'après les informations dont nous disposons, huit personnes ont été tuées et quarante autres grièvement blessées lors de violences au cours desquelles six mosquées et une église ont été brûlées", a déclaré à l'AFP le commissaire chargé de la police dans l'Etat de Taraba, Aliyu Musa.

"La situation est désormais sous contrôle", a-t-il affirmé, indiquant que des renforts de police avaient été déployés.

Les heurts ont éclaté mardi dans la ville de Wukari, dans l'ouest (bien ouest) de l'Etat, entre des jeunes musulmans et des jeunes chrétiens, au sujet de la construction d'une mosquée dans l'enceinte d'un commissariat de police, selon M. Musa.

Un groupe de jeunes chrétiens opposés à cette construction l'ont détruite, et en réponse, de jeunes musulmans s'en sont pris à une église non loin.La violence a ensuite escaladé, a-t-il expliqué au téléphone depuis Jalingo, la capitale de Taraba, dans le nord-est.

Taraba, l'un des 36 Etats de la fédération nigériane, est essentiellement chrétien.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec 150 millions d'habitants est majoritairement musulman dans le nord et à dominante chrétienne dans le sud.La population est partagée équitablement entre les deux confessions et les violences à caractère ethnique ou religieux sont régulières, surtout dans le nord.

L'Etat de Taraba est frontalier de celui du Plateau (centre), dont la capitale Jos a été le théâtre à plusieurs reprises de violents affrontements communautaires.Lors de deux crises cette année, en janvier et en mars, jusqu'à 1.500 auraient été tuées, selon les décomptes d'ONG.