Nigeria: au moins 18 morts dans des attaques de bandits dans le Nord

Par AFP

AFRICA RADIO

Au moins 18 personnes ont été tuées dans des attaques lancées par des bandits armés contre quatre villages dans le nord du Nigeria où les raids menés pour kidnapper des villageois et voler du bétail se multiplient, ont indiqué des habitants vendredi.

Des hommes armés à bord de motos ont fait irruption mercredi dans les villages, situés dans les districts de Kankara et de Danmusa, dans l'Etat de Katsina, et ont ouvert le feu sur les villageois."Nous avons ramassé 18 cadavres dans les quatre villages après les attaques", a déclaré Sada Iliya, responsable local dans le village d'Unguwar Rabo, où neuf personnes ont été tuées."Les bandits ont traversé les villages, ouvrant le feu sur les gens", a-t-il dit.Les habitants des villages attaqués ont transporté les corps des victimes jeudi vers la capitale de l'Etat, située à 130 km de là, et les ont présentés à l'émir, un chef traditionnel, en signe de protestation contre les attaques."Nous avons emporté les 18 corps à Katsina pour que l'émir voie ce que nous endurons du fait de ces bandits", a déclaré Isyaku Jari, du village de Maidabino.Les victimes ont été enterrées le même jour, après des prières en présence de l'émir.L'Etat de Katsina est la cible ces derniers mois de gangs criminels qui mènent des raids contre des villages, volant du bétail, brûlant des maisons, pillant de la nourriture et procédant à des enlèvements contre rançon.Les gangs ont établi des camps dans des zones de forêt d'où ils lancent leurs attaques.En mai, dans l'Etat de Katsina, 34 personnes avaient été tuées dans l'attaque de trois villages par des bandits, dans les districts de Batsari et de Danmusa, selon la police et des habitants.Les communautés rurales ont formé des milices d'autodéfense pour pallier le manque de policiers ou de militaires. Mais ces forces d'autodéfense sont elles-mêmes accusées d'exécutions extrajudiciaires de bandits présumés, ce qui exacerbe les violences.