Nigeria: Boko Haram est un "cancer", estime le président Goodluck Jonathan

Par La rédaction

MADALLA (Nigeria) (AFP) - (AFP)

La secte islamiste Boko Haram accusée d'avoir tué des centaines de gens au Nigeria "a grossi comme un cancer" qui veut "tuer" le pays, a déclaré le président Goodluck Jonathan samedi à Madalla, un faubourg de la capitale lieu d'un attentat meurtrier le jour de Noel.

Le groupe "a commencé comme un groupe inoffensif dans l'Etat de Borno (dans le nord) (...) Ils ont grossi comme un cancer.Et le Nigeria, étant le corps, ils veulent le tuer.Mais personne ne le permettra", a-t-il affirmé au cours de sa visite d'une église catholique où 44 personnes ont été tués dimanche dernier dans un attentat à la bombe revendiqué par les islamistes.