Nigeria: des islamistes présumés tuent quatre personnes dans le nord-est

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Quatre personnes ont été tuées dans un bar de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, par des hommes armés soupçonnés d'appartenir à la secte islamiste Boko Haram, tenue responsable de nombreuses attaques.

"Un groupe d'hommes armés a pris d'assaut un bar à bière dans le quartier Jajeri la nuit dernière (lundi, ndlr) et ouvert le feu, tuant quatre personnes et faisant un blessé grave", a déclaré à l'AFP le responsable de la police de l'Etat de Borno, Simeon Midenda.

Maiduguri est la capitale de cet Etat et est secouée quasiment quotidiennement par des attaques et des assassinats imputés à la secte.

La police n'a arrêté personne mais "tout indique que les assaillants appartiennent à la secte Boko Haram", a affirmé M. Midenda.

Ce groupe qui veut l'instauration d'un Etat islamique, a revendiqué l'attentat suicide contre le siège des Nations unies à Abuja, la capitale fédérale, le 26 août, faisant au moins 23 morts.

Dans un incident séparé à Maiduguri, toujours lundi soir, des individus ont abattu le responsable d'une organisation de transport locale.

"Des hommes armés ont abattu un porte-parole de l'association des opérateurs de taxis à trois roues", a indiqué M. Midenda.

Le motif de cet assassinat n'était pas connu.Les pousse-pousse se sont substitués aux moto-taxis depuis l'interdiction à Maiduguri de ces derniers en juillet.

La plupart des attaques et assassinats ont été perpétrés par des hommes armés à moto, prenant rapidement la fuite après avoir jeté une bombe ou abattu leur cible.

Boko Haram, dont une importante insurrection à travers quatre Etats septentrionaux en juillet 2009 avait été violemment réprimée par les forces de l'ordre, avait fait profil bas un temps, avant de refaire parler d'elle.

Depuis un an environ, le groupe a multiplié les assassinats de policiers, d'hommes politiques ou de dignitaires religieux, ainsi que les attaques de patrouilles militaires.

Ses attaques se sont intensifiées et sont devenues plus sophistiquées, avec l'utilisation notamment de bombes.