Nigeria: des jihadistes présumés de Boko Haram tuent 8 agriculteurs

Par AFP

AFRICA RADIO

Des membres présumés du groupe jihadiste Boko Haram ont tué dimanche huit agriculteurs dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris lundi auprès de deux responsables d'une milice pro-gouvernement.

Les agriculteurs travaillaient dimanche dan leurs champs dans le village de Moranti, non loin de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno, lorsque les assaillants les ont attaqués et leur ont tranché la gorge.Les communautés locales ont formé des milices civiles engagées aux côtés de l'armée pour combattre les jihadistes, qui multiplient les attaques dans cette région du Nigeria depuis plus de dix ans. "Les attaquants ont utilisé des couteaux pour tuer ces huit fermiers, et non des armes à feu, pour éviter d'attirer l'attention", a déclaré Babakura Kolo, le responsable de la milice locale."Ils s'en sont pris aux agriculteurs et leur ont tranché la gorge", a affirmé un autre responsable de la milice, Umar Ari, qui a aidé à évacuer les corps des villageois.Les deux hommes ont affirmé à l'AFP que les attaquants étaient des membres du groupe Boko Haram. Mi-octobre, 14 agriculteurs avaient été tués par des jihadistes présumés alors qu'ils travaillaient dans leur champs, dans le village de Ngwom, situé à 14 km de Maiduguri.Trois bases militaires ont également été attaquées par des jihadistes ce week-end dans le Borno et l'Etat voisin de Yobe.Ces attaques ont été lancées par la faction dissidente et rivale de Boko Haram, le groupe État islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), mais les jihadistes ont été repoussés, ont affirmé à l'AFP des sources sécuritaires et des habitants. De son côté, l'Iswap a affirmé avoir tué vingt soldats dans ces attaques. Il n'était pas possible lundi de vérifier ce bilan de sources indépendantes. Plus de 36.000 personnes ont été tuées dans des violences depuis le début de l'insurrection de Boko Haram en 2009 dans le nord-est du Nigeria, où plus de deux millions de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer.