Nigeria: deux explosions à Maiduguri (nord), berceau de Boko Haram (témoins)

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Deux bombes ont explosé vendredi aux abords d'un bâtiment des douanes à Maiduguri (nord), berceau du groupe islamiste Boko Haram, qui a revendiqué une série d'attaques dans la région, selon des témoins.

"Je rentrais chez moi en taxi quand la première bombe a explosé.Juste deux minutes plus tard, une autre a explosé devant nous", a déclaré un habitant de la ville, Babagana Ari, dont le témoignage a été corroboré par ceux d'autres habitants.

Selon des habitants, les explosions ont secoué une station de taxi-scooters devant le bâtiment des douanes.

Le porte-parole d'une unité spéciale de l'armée créée pour traquer des membres de Boko Haram dans la région a confirmé les explosions.

"Nous avons déployé nos hommes de terrain sur les lieux des explosions", a déclaré Hassam Mohammed, porte-parole de cette unité à Maiduguri, en refusant de donner davantage de précisions

Selon un témoin, Halilu Adam, "la première bombe avait été déposée au pied du mur du bâtiment des douanes alors que des voyageurs attendaient des taxi-scooters".

"La deuxième a éclaté à quelques mètres de là.Toute la zone a été bouclée par les soldats et il est très difficile" de savoir s'il y a des victimes, a-t-il ajouté.

Ces explosions interviennent quelques heures après l'annonce par les autorités de l'arrestation du cerveau présumé d'un attentat qui avait fait 44 morts à Noël, Kabiru Sokoto.Ce haut responsable présumé de Boko Haram avait été arrêté à la mi-janvier mais était parvenu à s'évader.

Le 7 février, le groupe avait revendiqué un attentat suicide contre une caserne de l'armée nigériane et des explosions à Kaduna (nord), et menacé de poursuivre ses opérations tant que tous ses membres ne seraient pas "relâchés".

Boko Haram cible généralement des commissariats de police et autres symboles de l'autorité.

Il a revendiqué des attaques qui ont fait plus de 200 morts depuis le début de l'année au Nigeria.