Nigeria: élection test du gouverneur de l'Etat du Delta, sous haute sécurité

Par La rédaction

ASABA (Nigeria) (AFP)

Un million et demi d'électeurs de l'Etat du Delta dans le sud du Nigeria votaient jeudi pour élire leur gouverneur, un scrutin test avant les élections générales d'avril, marqué par un déploiement de mesures de sécurité face à la crainte de violences.

"Nous avons déployé 22.600 policiers", ainsi que 2.800 éléments anti-émeutes et des experts en déminage, soit "le plus gros dispositif jamais mis en place pour une élection dans un Etat", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police de l'Etat du Delta, Charles Muka.

Les forces de sécurité étaient en état d'alerte maximum, lors de l'ouverture des bureaux de vote à 11H00 GMT.Le Nigeria a connu ces dernières semaines plusieurs attentats violents, le 31 décembre à Abuja et à Jos (centre) la veille de Noël.

L'élection du gouverneur de cet Etat-clé de la région pétrolifère du delta du Niger a été provoquée par l'annulation par un tribunal du scrutin de 2007, en raison de fraudes.

Le président nigérian Goodluck Jonathan s'est déplacé cette semaine dans l'Etat pour soutenir Emmanuel Uduaghan, candidat du Parti démocratique du peuple (au pouvoir) dont l'élection au poste de gouverneur avait été invalidée par la justice.

La Commission électorale, récemment créée et confrontée à de vastes défis pour organiser les élections d'avril, considère le scrutin du Delta comme un "test"."Il s'agit de la première élection que nous organisons depuis que nous sommes en fonction", a déclaré récemment à la télévision Attahiru Jega, le chef de la Commission.

Plusieurs groupes armés affirmant lutter pour une meilleure distribution des revenus de la manne pétrolière dans le Sud marqué par l'extrême pauvreté, conduisent des actions violentes dans l'ensemble de la région du delta.

Un bureau de vote a été incendié il y a trois jours dans la ville d'Ughelli dans l'Etat du Delta.Deux explosions ont également perturbé un rassemblement politique dans l'Etat voisin de Bayelsa, il y a une semaine.