Nigeria : l'armée affirme avoir tué sept islamistes présumés

5 novembre 2013 à 17h30 par La rédaction


Maiduguri (Nigeria) (AFP)

L'armée nigériane a affirmé mardi avoir tué sept membres présumés du groupe radical Boko Haram au cours d'une opération dans le nord-est du pays, où les insurgés islamistes ont tué plusieurs dizaines de personnes ces derniers jours.

La localité de Bama, dans l'Etat de Borno, où a eu lieu cette opération lundi, est un des foyers de l'insurrection islamiste qui secoue le nord-est du Nigeria depuis quatre ans.

"Au cours d'opérations menées de façon simultanée (...) dans la région de Bama lundi, l'armée a enregistré d'énormes succès, sept membres présumés de Boko Haram ont été tués et de nombreux autres ont été blessés", a déclaré Mohammed Dole, le porte-parole de l'armée dans l'Etat de Borno.

Des véhicules, des explosifs et des armes ont été saisis au cours de l'opération menée dans des camps rebelles autour de Bama, a-t-il précisé.

Environ 70 islamistes présumés avaient attaqué la ville de Bama jeudi dernier, tuant 27 personnes et brûlant 300 maisons, selon un responsable local.

Samedi, 13 personnes avaient été tuées dans l'attaque d'un bus entre Bama et Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno.

Les attaques de Boko Haram, qui revendique la création d'un Etat islamique dans le nord du Nigeria, majoritairement musulman --contrairement au sud, à dominante chrétienne--  et leur répression par les forces de l'ordre ont fait plusieurs milliers de victimes depuis 2009.