Nigeria: l'armée lance son offensive contre les islamistes dans le nord-est

16 mai 2013 à 11h22 par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

L'armée nigériane a commencé son assaut contre des camps d'islamistes de Boko Haram dans un parc naturel du Nord Est, région où elle a déployé 2.000 soldats dans le but de reconquérir des zones tenues par les insurgés, a déclaré jeudi à l'AFP une source militaire.

"Nos hommes ont mené une offensive contre des camps terroristes dans la réserve de Sambisa (dans l'Etat de Borno)", a déclaré une source militaire à l'AFP sous couvert d'anonymat."Pour l'instant 2.000 soldats ont été déployés dans l'Etat de Borno", a-t-il précisé, sans donner de détails sur les effectifs déployés dans les deux autres Etats concernés par cette opération.

Cet assaut fait suite à l'annonce, mercredi, par l'armée, d'un déploiement "massif" de troupes dans Borno et les deux Etats voisins de Yobe et Adamawa afin de chasser les membres de la secte qui veut créer un Etat islamique dans le nord du pays.

Le président nigérian Goodluck Jonathan avait déclaré mardi l'état d'urgence dans ces trois Etats frappés par les attaques du groupe islamiste Boko Haram, en assurant que des "mesures extraordinaires" étaient nécessaires pour répondre à la violence croissante.

Dans une vidéo reçue lundi par l'AFP, le chef présumé de Boko Haram, Abubakar Shekau, avait revendiqué deux attaques très meurtrières dans l'Etat de Borno: celle de Baga, le 16 avril, qui avait été suivie d'une violente répression par l'armée, ayant fait au total 187 morts et celle de Bama menée le 7 mai, qui s'était soldée par au moins 55 morts.

Le président a présenté comme "une déclaration de guerre" les dernières violences revendiquées par le groupe et il a pour la première fois reconnu que Boko Haram avait pris le contrôle de certaines parties de l'Etat de Borno.