Nigeria: la police ferme le siège du parti au pouvoir

23 juin 2020 à 15h21 par AFP

AFRICA RADIO

La police nigériane a fermé mardi le siège du parti au pouvoir et évacué ses membres et les employés qui s'y trouvaient, dans le cadre d'une bataille judiciaire pour en prendre la tête, a constaté un journaliste de l'AFP.

Une quinzaine de policiers et agents des renseignements (DSS) sont arrivés au siège du Parti des progressistes (APC) à Abuja en début d'après-midi mardi et ont fermé les locaux."Ce déploiement vise à maintenir la paix en prévention de possibles troubles à l'ordre public", a fait savoir la police nigériane sur son compte Twitter. "Ce que nous voyons là est illégal", a dénoncé à l'AFP Franck Osai, l'un des membres du parti au pouvoir présent sur place. "Les leaders de l'APC, conduit par le président (Muhammadu Buhari) lui-même doivent régler cette crise".L'APC traverse une grave crise depuis la suspension de son président Adams Oshiomhole, un ancien proche du président Muhammadu Buhari, par une Cour de justice début juin.Ses détracteurs, qui appartiennent à d'autres courants du parti, lui reprochent son incompétence.M. Oshiomhole a fait appel de cette décision, mais entre temps, deux autres membres du parti se sont autoproclamés présidents de l'APC, créant de fortes tensions à Abuja et dans les cercles de pouvoir.